Avis de décès

À la mémoire d'animaux de cirques morts de façon attroce...

Tyke

Éléphant tué de 88 coups de fusil par la police à la suite d’une attaque de Tyke sur son entraîneur. Tyke a subi des années de violence et il a fallu cet accident pour que la USDA enquête sur les sévices subis par Tyke. (Vidéo sur la mort de Tyke)

Janet

Éléphante tuée de 47 coups de fusil par la police à la suite d’une fuite enragée avec plusieurs enfants sur son dos. Janet a été victime de violence pendant des années de la part de son entraîneur Tim Frisco.

Kenny

Un bébé éléphant de 2 ans qui était très malade (il perdait du sang par son rectum) mais qu’on a obligé à effectuer son spectacle à trois reprises est décédé quelques heures plus tard.

Benjamin

Un bébé éléphant qui a été séparé de sa mère très tôt et qui n’a pas eu le temps d’avoir ses leçons de natation de sa part. Il est mort noyé alors qu’il tentait d’échapper au « bullhook » de son entraîneur au moment où la troupe donnait des représentations au Texas. (Vidéo sur la mort de Benjamin)

Hattie

Éléphante morte de tuberculose. Elle a travaillé jusqu’à sa mort. Une autopsie a révélé qu’au moment de sa mort, ses poumons ne fonctionnaient plus que de 10 à 20 %.

Joyce

Éléphante morte de tuberculose. Elle a travaillé jusqu’à sa mort. Une autopsie a révélé qu’au moment de sa mort, ses poumons ne fonctionnaient plus que de 10 à 20 %.

Lota

Éléphante morte de tuberculose. Rescapée et amenée à « The Elephant Sanctuary » après une longue bataille avec son propriétaire qui a refusé pendant des années de la laisser partir. Le délai a causé sa mort car elle est décédée 2 mois après son arrivée au refuge. Son poids était de 4000 livres inférieur à la normale lors de son arrivée au refuge.

Maude

Éléphante qui a été capturée alors qu’elle était un bébé. Elle a performé dans un cirque toute sa vie sans jamais de repos.

Tatcha

Éléphante capturée à l’état sauvage lorsqu’elle était bébé. Elle a travaillé pendant 23 ans dans un cirque avant qu’elle ne chute de son camion de transport. Elle a agonisé pendant 2 mois où de multiples blessures étaient visibles : sang sur son corps, dans les oreilles et dans sa mâchoire et également des souffrances évidentes lorsqu’elle bougeait. Obligée de vivre dans des températures près du point de congélation et de continuer la tournée avec le cirque, elle s’est éteinte sans que le cirque lui accorde le repos dont elle avait besoin pour se remettre.